top of page
Rechercher
  • LSC AVOCATS

Charlotte de Neeff, prix Abecassis 2019

Dernière mise à jour : 10 oct. 2019



Le jeune barreau était à l’honneur, le 11 juin dernier. Quatre de ses représentants concourraient pour le prix Abecassis 2019. Un concours d’éloquence qui illustre la verve – et les convictions – des jeunes avocats.

Elle avait engagé sa plaidoirie par un constat simple : « Lyon sera toujours la banlieue de Grenoble » – non dépourvu, peut-être, d’une pointe d’humour. Est-ce là ce qui a permis à Charlotte de Neeff d’emporter les faveurs du jury du prix Abecassis ? Toujours est-il que c’est à elle qu’il reviendra de s’exprimer au nom de ses pairs lors de la rentrée solennelle du barreau de Grenoble, le 28 juin prochain.


C’est en effet maître de Neef que le jury a désigné comme la meilleure oratrice de la soirée. Quatre candidats étaient en lice. Ils devaient plancher sur une question : « peut-on juger sans juges ? »Interrogation plus d’actualité qu’il n’y paraît. Marine Bichet évoquait ainsi les récentes réformes de la justice qui font la part belle aux procédures alternatives à l’intervention du juge. Sans oublier ce qui fait l’actualité des conversations dans le monde judiciaire, l’arrivée annoncée de l’intelligence artificielle dans les prétoires. Le pouvoir des robots, en somme.  « Un juge numérique qui juge en fonction des données qu’il aura ingérées, c’est-à-dire des jugements du passé », relevait Eïtan Carta-Lag...


LIEN VERS L'ARTICLE COMPLET



206 vues0 commentaire
bottom of page